Conclusion

 

      "En quoi les avancées scientifiques et technologiques permettent-elles d’humaniser la machine et de robotiser l’Homme ?"

 

 

      Ce projet nous a permis de constater que les progrès scientifiques et technologiques ont considérablement fait avancer la recherche dans le domaine de la robotique et dans celui de la médecine. C'est ainsi que depuis quelques années, les chercheurs tentent véritablement "d'humaniser la machine". En effet, ils ont doté leurs nouveaux prototypes de robots d'une peau artificielle ayant des capacités incroyables et de muscles qui permettent de rendre les mouvements plus "humains". De plus, les scientifiques cherchent même à implanter aux machines des répliques de cerveau qui sont créées en imitant le fonctionnement du cerveau humain. Tous les progrès réalisés en chimie, informatique, physique, biologie, ... servent donc à concevoir des robots de plus en plus sophistiqués. Ils sont donc loin de la simple machine à calculer d'il y a quelques décennies. Le travail réalisé lors de ce projet, nous a également permis de découvrir que la science pouvait être profitable pour l'Homme, puisque les découvertes des chercheurs dans le domaine médical pouvaient permettre d'aider les personnes souffrantes d'un handicap. C'est grâce notamment aux prothèses du futur que ces personnes peuvent espérer retrouver, un jour, l'usage complet de leur membre ou d'un organe défecteux. Dans quelques années, nous pourrons aussi espérer que grâce aux progrès de la science, un aveugle pourra retrouver la vue. Cependant, nous pouvons envisager les limites de la robotisation de l'Homme et de l'humanisation de la machine. En effet, il n'est pas impossible que, dans le futur, les avancées scientifiques entrainent des problèmes éthiques. Nous ne sommes, aujourd'hui, pas en mesure d'évaluer les proportions que pourront prendre ces problèmes dans quelques années. Il n'est pas exclus que le danger d'une excessive humanisation d'un robot ou d'une trop forte robotisation d'un Homme puissent entraîner des conséquences irréversibles.

      Arriverons-nous toujours à faire la distinction entre une machine et un être humain ?

 

 

sarif-industries-1.jpg


 


Date de dernière mise à jour : jeudi 23 february 2012